Le Trésor américain veut créer une nouvelle loi controversée « pro-bitcoin »
0 (0)

Il y a quelques jours, une nouvelle loi gigantesque a été adoptée par le Sénat américain. La loi sur les infrastructures. Ce projet de loi libère 1 000 milliards de dollars pour lancer de grands projets d’infrastructure.

Le projet de loi contient également des règles supplémentaires pour les cryptomonnaies. Ce sont précisément ces règles supplémentaires qui font l’objet de nombreuses critiques au sein de la communauté cryptographique. Selon certains, cela pourrait limiter l’innovation dans le pays et le respect de certaines règles serait tout simplement impossible.

Malgré l’opposition et les critiques, la loi a été adoptée à une écrasante majorité.

Le ministère des Finances rassure

Selon Bloomberg, le Trésor américain travaille dur pour clarifier certaines parties ambiguës de la loi concernant les cryptomonnaies. L’objectif est de rassurer les crypto-investisseurs et le secteur technologique du pays.

L’une des principales ambiguïtés de la loi est le terme « courtier ». En raison de la formulation vague de la loi, il n’a pas été possible de dire avec certitude qui ou quoi est considéré comme un courtier. Il s’agit également de courtiers des plates-formes Bitcoin Era et Immediate Edge.

Le ministère annoncera prochainement officiellement que cette classification ne s’applique qu’aux entreprises ou personnes qui fournissent régulièrement des services liés au transfert d’actifs numériques pour le compte d’une autre personne.

Cela signifie que les mineurs, les développeurs et les investisseurs n’ont pas à se soucier des règles qui sont impossibles à respecter. Selon Bloomberg, le ministère devrait publier la semaine prochaine une communication officielle sur cette affaire.

Bien sûr, la loi n’entrera pas en vigueur pour l’instant. La loi doit d’abord passer par la Chambre des représentants américaine. Des adaptations à la loi peuvent encore y être apportées. Selon certains membres du Congrès, beaucoup d’entre eux sont favorables à certains amendements à la partie cryptographique de la loi.

User Rating